Réduire ses impôts en investissant

Comment Payer Moins d’Impôts?

Il existe surtout des crédits, des déductions et quelques réductions d’impôts lorsque vous faites des investissements dans des biens ou pour des travaux.

Les crédits d’impôts

A destination de qui ou pour quoi ?Quels crédits d’impôt ?
La rénovation d’une résidence de tourisme20 % des dépenses travaux votés entre 2017 et 2019 par l’assemblée générale des copropriétaires, plafonné à 22 000 €/logement rénové, dans la lime de 4 400 €/logement durant 3 ans. 
Le dispositif Scellier (abandonné après 2013)Le crédit calculé sur la base du prix de revient pour une fraction inférieure à 300 000 € :25 % pour les locations acquises en 2009 et 2010 ;22 % pour les habitations BBC (achetés en 2011) et 13 % pour les non-BBC ;13 % habitation BBC (acheté en 2012 et 2013) et 6 % pour les non-BBC.
Le dispositif Duflot (abandonné après le 31 août 2014)Calculé sur le prix de revient des locations sur la fraction inférieure à 300 000 € et répartie sur 9 ans :18 % pour les locations acquises en métropole ;29 % pour les logements achetés en Outre-mer.
Le dispositif Pinel (depuis septembre 2014)Calculée sur le prix de revient des locations retenu sur la fraction inférieure à 300 000 € répartie sur le nombre d’années de location (6, 9 ou 12 ans) :12 % pour les locations acquises en métropole et 23 % pour les investissements en Outre-mer pour 6 ans ;18 % pour les logements achetés en métropole et 29 % pour les investissements en Outre-mer pour 9 ans ;21 % pour les biens acquis en métropole et 32 % pour les investissements en Outre-mer pour 12 ans.
En cas de travaux de restauration, de conservation classé monument historique ou encore patrimoine naturelUne réduction de 18 % des dépenses dans la limite de 20 000 € pour un monument historique ; entre 18 % et 25 % dans la limite de 10 000 € pour un patrimoine naturel et 18 % pour un investissement ou des travaux dans un secteur forestier.
Pour les travaux d’économie d’énergieRemboursement jusqu’à 30 % des dépenses durant 5 ans après le règlement des travaux, plafonné à 8000 € (célibataire) -16 000 € (couple) et 400 € en plus/personne à charge. 
Pour l’isolation, le remboursement se situe entre 15 et 30 % du montant versé. Pour ces crédits d’impôt, en 2019, il s’agira d’une prime perçue directement après la fin des travaux. 
Les travaux d’aide à la personneCe sont les travaux d’accessibilité pour les personnes handicapées ou âgées. Le crédit est à hauteur de 25 % du montant dépensé, plafonné à 5 000 € (célibataire) -10 000 € (couple) et 400 € de majoration/personne à charge. 

Les déductions d’impôts :

Pour qui ou pour quoi ?Quelles déductions ?
Investir dans une PME (petite ou moyenne entreprise) 18 % de réduction pour une entreprise dont le siège social est en France et qu’elle est soumise à l’impôt sur les sociétés. 
 
Les déductions d’impôts pour les propriétaires en investissement locatifLa loi Duflot du 1er janvier 2013 au 31 août 2014 : 18 % de la somme investie pour une location d’au moins 9 ans (pas à un membre de la famille) avec un plafond du loyer ;La loi Pinel depuis septembre 2014 : 21 % pour une location d’au moins 12 ans, 18 % pour 9 ans et 12 % pour 6 ans.
Le déficit foncier : plus de charges que de revenus locatifsPlafonné à 10 700 € / an.

Les réductions d’impôts par la location d’un bien meublé pour un non professionnel (Loi Censi-Bouvard) : calcul sur le prix de revient sur un montant de 300 000 € avec une réduction entre 11 % et 25 % en fonction de l’année d’acquisition du logement.

Il existe également des diminutions d’impôt sur le revenu pour le mécénat d’entreprise, la souscription du capital ou la reprise de PME et enfin pour la restauration immobilière sous le dispositif de la loi Malraux. 

Optimisez vos impôts