Réduire ses impôts avec le prélèvement à la source

Des conseils de fiscalistes

Depuis janvier 2019, les différentes options qui existaient pour payer son impôt sur le revenu (prélèvement à échéance, mensualisation, chèque, espèces, etc.) ont disparu. Désormais, l’ensemble des contribuables français est prélevé « à la source », c’est-à-dire que les tiers payeurs effectuent une retenue sur rémunération, laquelle est ensuite reversée à l’administration fiscale, qui correspond au montant de l’impôt à payer. C’est le prélèvement à la source, un système d’imposition déjà présent dans la plupart des pays européens.

En soi, le prélèvement à la source n’ouvre pas droit à une réduction d’impôt. En revanche, ce nouveau mode d’imposition s’adapte à la vie des contribuables. Ces derniers peuvent en effet demander une modulation du taux de prélèvement à la source en cas de changement survenu :

  • dans la vie professionnelle (baisse ou hausse de revenus)
  • dans la vie privée (naissance, mariage, divorce, etc.)

La demande doit être faite en ligne. Le changement est effectif sous trois mots. En cas de retard ou d’absence de réponse, les contribuables peuvent déposer une réclamation directement depuis

Optimisez vos impôts