Réduction d’impôt : la défiscalisation

Des conseils de fiscalistes

L’emploi d’un salarié à domicile

Les secteurs qui permettent d’alléger vos impôts en investissant sont légion : immobilier, pierre-papier, groupement forestier, cinéma, investissement en PME, investissement solidaire, groupements fonciers forestiers et viticoles, dons, optimisation familiale et emploi à domicile. Ce dernier point est particulièrement intéressant car de nombreux particuliers ont recours chaque année au service à domicile sans le signaler à l’administration fiscale. Lorsqu’on pense à la déduction fiscale, ce sont souvent les travaux de jardinage qui viennent à l’esprit, mais il en existe beaucoup plus :

  • garde d’enfants
  • soutien scolaire
  • services domestiques
  • soins esthétiques et corporels
  • coiffure
  • préparation de repas à domicile
  • collecte et livraison de linge repassé
  • assistance auprès d’enfants
  • assistance aux personnes âgées ou handicapées
  • aide à la mobilité des personnes ayant des difficultés de déplacement
  • entretien de la maison et travaux ménagers
  • petits travaux de jardinage
  • prestations de petit bricolage
  • prestations d’assistance informatique et internet

Le crédit d’impôt est égal à 50 % des dépenses effectivement supportées, retenues dans une limite annuelle de 12 000 euros, éventuellement majorée. Cette limite de 12 000 € correspond au plafond des niches fiscales applicables à la plupart des dispositifs de défiscalisation. 

Ici encore, certaines situations ouvrent droit à une majoration de du plafond de dépenses. Un « bonus » de 1 500 € est prévu pour :

  • par enfant à charge ou rattaché (750 € en cas de résidence alternée) ;
  • par membre du foyer âgé de plus de 65 ans ;
  • par ascendant âgé de plus de 65 ans, remplissant les conditions pour bénéficier de l’APA lorsque les dépenses sont engagées à son domicile.

Optimisez vos impôts