L’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP)

Comment Payer Moins d’Impôts?

L’impôt sur le revenu, qu’est-ce que c’est au final ? Il s’agit d’un impôt qui touche aux revenus des foyers (et non des personnes individuelles), calculé en fonction du nombre de parts fiscales. En moyenne, il rapporte plus de 85 milliards d’euros à l’État (contre 180 milliards environ pour la TVA). C’est donc la seconde ressource de l’État derrière la TVA, mais devant l’impôt sur les sociétés (IS) et la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).

À titre d’exemple, retrouvez ci-dessous les recettes fiscales brutes de l’État en 2019 :

Impôts perçus par l’ÉtatRecettes fiscales brutes (Mds d’euros)Pourcentage du budget général
Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)18644,9 %
Impôt sur le revenu (IR)8721 %
Impôt sur les sociétés (IS)6716,1 %
Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques174,1 %
Autres impôts directs et indirects57,613,9 %
Total414,6 

Démarches incontournables pour des millions de contribuables chaque année, la déclaration et le paiement de l’impôt sur le revenu demeurent très opaques pour bon nombre d’entre nous. Pour y voir plus clair, nous vous proposons ici un petit résumé sur ce qu’est l’impôt sur le revenu, sur les méthodes de prélèvement et de déclaration et enfin sur les différents taux et barèmes d’imposition.

Définition de l’IR

L’impôt sur le revenu (IR) concerne les revenus, les gains en capital et les bénéfices réalisés. Pour une grande majorité des contribuables français, l’impôt sur le revenu est composé de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP), de la contribution sociale généralisée (CSG) et de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), ces deux derniers formant les prélèvements sociaux.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, c’est un impôt relativement récent ! En effet, ce n’est qu’en 1914 qu’il est adopté pour soutenir l’effort du pays pendant la Première Guerre mondiale.

Bien qu’il taxe avant tout les foyers, l’IRPP peut également être imposable à certaines entreprises, comme les sociétés civiles ou les sociétés de personne. Il s’oppose ainsi aux impôts locaux, dont les recettes vont aux collectivités territoriales, contrairement à l’impôt sur le revenu qui fait partie intégrante du budget de l’État.

Le fonctionnement de l’impôt sur le revenu en France

En France, l’impôt sur le revenu est prélevé en deux temps : le paiement des charges sociales et patronales dans un premier temps, qui sont directement prélevées sur votre salaire (c’est la fameuse différence entre un salaire « brut » et « net »). L’ensemble de ces cotisations représente entre 25 % à 42 % du salaire brut (ou 54 % du salaire net).

Puis, vient la déclaration de vos revenus imposables à proprement parler. Avant l’année 2019, c’était par la déclaration d’impôts que chaque contribuable indiquait ses revenus perçus l’année précédente. Il fallait par la suite payer ses impôts à l’État manuellement après avoir reçu son avis d’imposition

Mais, depuis le 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu est prélevé à la source, ce qui signifie que l’impôt sur le revenu est prélevé automatiquement par l’administration fiscale sur vos salaires, pensions, etc. Cela simplifie grandement le calcul, mais quid de la déclaration ? Cette dernière est toujours d’actualité, servant plus de vérification que de réelle déclaration, compte tenu du fait que l’État possède déjà toutes les informations : montant des salaires et des pensions, situation familiale, etc.

Gestionnaire de patrimoine