Les statuts LMNP/LMP : l’investissement en logement meublé, dans le neuf comme dans l’ancien

Reduction d’impôt facilement

Selon votre qualité de loueur en meublé professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP), vous pourrez déduire votre déficit foncier et vos différentes charges, imputer les amortissements mobiliers et immobiliers, et éventuellement bénéficier d’une exonération de plus-value.

L’investisseur est considéré par la loi comme un Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) ou un Loueur Meublé Professionnel (LMP) en fonction notamment du montant des revenus locatifs perçus :

  • En-dessous de 23 000 € : il fait partie des LMNP, ce qui lui donne droit de déduire l’intégralité de ses charges foncières de son revenu global. S’il opte pour le régime réel, il peut également prétendre à l’imputation des amortissements murs et mobiliers sur le bénéfice d’exploitation. La plus-value de cession, une fois l’investissement locatif achevé, est soumise au régime de droit commun pour les particuliers. À noter que ces avantages peuvent se cumuler avec la réduction sur le prix de revient du bien proposée par le dispositif Censi-Bouvard.
  • Au-dessus de 23 000 € : l’investisseur est un LMP, il peut déduire l’intégralité des charges foncières de son revenu global et actionner le levier du déficit foncier. À nouveau, les amortissements sont déductibles du bénéfice d’exploitation et, à condition de louer le logement meublé pendant au moins 5 ans, il peut obtenir une exonération totale de la plus-value à la revente. Enfin, le statut LMP permet de transmettre son patrimoine immobilier à ses héritiers avec une fiscalité allégée (étalement des droits de succession sur 15 ans et abattement de 75 % à condition de remplir certains critères).

Comment Payer Moins d’Impôts?