Le déficit foncier

Reduction d’impôt facilement

Le mécanisme du déficit foncier permet aux propriétaires bailleurs dont les charges de propriété supporte dépassent les revenus fonciers (les loyers encaissés) de déduire le déficit de ses impôts. Les charges en question concernent les :

  • travaux de réparation,
  • charges d’entretien, de copropriété,
  • primes d’assurances,
  • intérêts d’emprunt,
  • taxes foncières.

Le total de ces charges est imputable sur le revenu global, dans la limite de 10 700 € par an (sous conditions). Un bailleur ayant réalisé un investissement locatif peut donc utiliser le mécanisme du déficit foncier pour faire baisser le montant de son impôt sur le revenu.

Le plus de ce dispositif ? Il n’est pas soumis au plafonnement global des niches fiscales, qui limite à 10 000 € le montant maximal de la réduction annuelle. .

Gestionnaire de patrimoine