Impot: Vérifier son éligibilité à la réduction de CSG

Des conseils de fiscalistes

Avec la CRDS, la CSG fait partie des prélèvements sociaux opérés sur la rémunération des contribuables. Ce que beaucoup d’entre eux ne savent pas, c’est qu’une partie de la CSG payée est déductible des revenus du contribuable. Le revenu fiscal de référence (RFR) perçu en N-2 sert au calcul de la CSG. Ainsi en 2021, c’est votre revenu de 2019 qui permettra de calculer votre CSG. Les taux de CSG déductibles en 2019 sont les suivants :

  • traitements et salaires : 6,8 % contre 9,2 % pour le taux global ;
  • revenus du capital : 6,8 % contre 9,9 % pour le taux global ;
  • indemnités chômage : 3,8 % contre 6,2 % pour le taux global ;
  • pensions de retraite taux plein : 5,9 % contre 8,3 % ;
  • pensions d’invalidité : 5,9 % contre 8,3 % ;
  • allocations de pré-retraite : 5,9 % contre 9,2 % ou 8,3 % (selon date de pré-retraite).

Parce que la plupart des contribuables ne connaissent pas ce mécanisme, l’administration fiscale a corrigé le tir depuis en préremplissant le montant sur la déclaration de revenus émise au printemps. Il faudra quand même le vérifier chaque année.

Un remboursement effectué l’année fiscale suivante l’année de son paiement, sous réserve que le contribuable le réclame (hormis CSG déductible sur les pensions et salaires, dont la déduction des revenus imposables est effectuée l’année de perception). 

Optimisez vos impôts