Impôt: Cas particuliers les parents isolés, veufs ou invalides

Des conseils de fiscalistes

Certaines situations familiales ouvrent droit à une majoration du plafond du quotient familial. Cela concerne notamment les parents isolés, certaines personnes vivant seules ou encore invalides. Vous avez droit à une majoration de plafond si vous êtes :

  • un parent isolé, qui élève seul(e) ses enfants : vous bénéficiez de 3 704 € pour le premier enfant.
  • un parent veuf, avec des enfants : une réduction d’impôt complémentaire de 1 748  €.
  • une personne seule ayant élevé un enfant pendant au moins 5 ans : 927 € supplémentaires
  • une personne invalide (ou ayant le statut ancien combattant) : une réduction d’impôt complémentaire de 1 565 € est appliquée lorsque le plafond de 1 570 € est atteint pour la demi-part supplémentaire accordée. L’avantage final est donc limitée à 3 135 €.

Les familles modestes (dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain plafond) bénéficient de déductions d’impôt spécifiques, comme la décote. 

Optimisez vos impôts