Épargne retraite : les placements pour préparer votre retraite

Plus de 250€ d’impôts/mois sur le revenu ? Nos experts vous aident à réduire vos impôts

L’après-vie professionnelle peut être une source d’angoisse pour de nombreux Français. En France, la loi prévoit différents régimes de retraite obligatoire, auxquels s’ajoutent des régimes complémentaires d’épargne retraite individuelle ou collective, selon le statut professionnel de chacun. Comment épargner en 2021 ? Quels sont les taux du Plan Epargne Retraite ? Doit-on déclarer son épargne retraite aux impôts ?

Investissez en LMNP. Revenus garantis et Gestion déléguée grâce au dispositif LMNP

Épargne retraite : comment ça marche ?

Comment épargner pour sa retraite en 2021 ? Entre les produits d’épargne retraite spécialement pensés comme tels et les autres placements financiers, les contribuables ont le choix pour se constituer une épargne conséquente pour leur retraite :

  • Le PER individuel, ouvert à tous,
  • Le PER d’entreprise collectif,
  • Le PER d’entreprise obligatoire,
  • Les contrats d’assurance vie,
  • Les PEA,
  • L’immobilier…

Pourquoi épargner ?

Pour beaucoup de particuliers, le départ en retraite est synonyme de baisse des revenus. En moyenne, les statistiques montrent que dans le secteur privé, les cadres perdent jusqu’à 30 %, voire 40 % de leur dernier revenu, un chiffre qui passe à 50 % dans la fonction publique…

D’où la nécessité de commencer à épargner le plus tôt possible en vue de se constituer un complément de ressources pour la retraite. On estime que, pour parvenir à un complément suffisamment intéressant (2 500 € par mois), le mieux est de commencer à épargner vers 40 ans, à hauteur de… 750 € par mois. Un montant impossible à mettre de côté tous les mois pour la quasi-totalité des ménages français, d’autant que le rendement des livrets, plans et comptes épargnes est bien loin de suffire. Reste l’assurance-vie, un placement sûr, mais c’est loin d’être le seul.

Les produits d’épargne retraite classiques

L’épargne-retraite se déclinait en une multitude de dispositifs, proposés par les entreprises (épargne retraite collective) ou des organismes privés (épargne retraite individuelle). Dans les deux cas, le principe était le même : tout au long de sa vie active, l’épargnant verse sur son compte ou plan d’épargne des sommes, qui sont bloquées jusqu’à son départ en retraite (62 ans pour les personnes nées après le 1er janvier 1955). À ce moment, deux solutions s’offrent à lui puisque les plans d’épargne retraite peuvent être débloqués :

  • Sous la forme d’une rente viagère, versée jusqu’au décès du bénéficiaire ;
  • En capital.

Le choix de la rente ou du capital dépend des objectifs de chacun et de la durée de la retraite estimée. Si, au terme de sa vie active, le / la retraité(e) veut financer des projets importants (voyage, achat d’une résidence secondaire, etc.), mieux vaut préférer une sortie en capital. Si au contraire il préfère s’assurer un revenu régulier durant toute la durée de sa retraite, la rente viagère est mieux indiquée. 

Attention, tous les dispositifs d’épargne retraite ne permettent pas de choisir entre les deux : seules l’épargne salariale et l’assurance-vie offrent cette possibilité. 

L’avantage des produits d’épargne retraite ? Les sommes versées sur le compte peuvent être en partie déduites de l’impôt sur le revenu. Aujourd’hui, tous ces contrats d’épargne retraite (Perp, Perco, Madelin, Préfon, Article 83) se sont effacés pour se regrouper au sein d’un seul et même produit d’épargne « ultime » : le Plan d’Épargne Retraite

Moins de 60 Ans et + de 2500€ d’Impôts ? Défiscaliser en Loi Pinel est Idéal