Actualités fiscales : à retenir

L’impôt sur les sociétés (IS) baisse : son taux actuel de 33 % passera progressivement à 25 % en 2022.

La contribution exceptionnelle de solidarité (CES) est supprimée pour compenser la hausse de la CSG (+ 1,7 %) des employés du secteur public. Son montant atteint donc les 17,20 €. Même évolution pour l’imposition des plus-values également soumises aux prélèvements sociaux au taux désormais de 17,2 %. Un prélèvement forfaitaire unique (PFU) s’applique désormais aux revenus du capital.

Une hausse d’autant plus pénalisante que contrairement à la plupart des placements financiers, l’immobilier, lui, ne bénéficie pas du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %. 

Le taux du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi  baisse pour l’année de 2018, et est supprimé le 1er janvier 2019.

La pierre-papier n’est pas le seul placement concerné par les changements en 2018. Certains investissements hors immobilier, comme les produits d’épargne retraite, vont être impactés. Du fait de la fusion des cotisations Agirc-Arrco, décidée lors d’une négociation entre les partenaires sociaux en 2015, les cotisations pour les retraites complémentaires du privé vont toujours augmenter

Gestionnaire de patrimoine